Pikine : 800 cas de séropositifs dont 300 sous traitement

Au second trimestre de l’année 2017, plus de 800 cas de séropositifs ont été enregistrés, dans le département de Pikine. « Les Échos », note que 300 des 800 cas recensés sont sous traitement antirétroviraux, mais les 500 autres sont dans la nature, introuvables. Ce qui accentue le risque de contamination.

« À cause des tabous, de discrimination et de stigmatisation, certains malades ne s’ouvrent ni aux services de santé ni à leur famille, pour faire cas de leur situation », a déploré Cheikh Bassirou Mbaye, superviseur de l’Education et l’Information pour la santé, dans les colonnes du journal « Les Échos ».