Triste : Quelle atrocité! Quelle ….. je ne trouve pas le qualificatif qui exprime mon sentiment réel…

« Elles furent parfois pénétrées avec des tessons de bouteilles de bière, des branches de bananier, des ubuhiri, sorte de massues cloutées… Leurs organes sexuels furent mutilés à la machette ou à l’acide. Dans sa folie meurtrière, le régime génocidaire a aussi imaginé une manière plus lente de tuer des femmes. Il a libéré des hôpitaux des bataillons d’hommes malades du VIH, et leur a donné pour mission de violer jusqu’à épuisement. On estime que 70 % des femmes abusées ont contracté le virus. »

Quelle atrocité! Quelle ….. je ne trouve pas le qualificatif qui exprime mon sentiment réel… Mais, il est important de rappeler ces faits. Le silence est complice… Arrêtons de jouer avec le feu, d’attiser la haine ethnique un peu partout en Afrique et ailleurs dans le monde. Car je l’avoue, l’émotion a été plus forte, et jamais il m’a été possible de retenir mes larmes en lisant cet extrait.Je me refuse d’être silencieux, parce que, je ne veux pas être complice… Mais excusez moi, je me devais de partager ces atrocités, ici, pour ne pas laisser place à l’oubli de cette horreur du génocide au RWANDA.