Surprise en train de fouiller le bureau de la secrétaire générale: La femme de ménage Ndèye Thiaba Ndiaye, se…

Surprise en train de fouiller le bureau de la secrétaire générale: La femme de ménage Ndèye Thiaba Ndiaye, accusée d’avoir subtilisé de l’argent, prend 1 mois ferme

1 mois de prison ferme, c’est la peine de prison infligée à la femme de ménage Ndèye Thiaba Ndiaye, qui comparaissait devant le juge des flagrants délits de Dakar, hier, pour tentative de vol avec usage de fausses clés. Cette prévenue, qui doit payer 200.000 F de dommages à son employeur, a été prise en train de fouiller dans le bureau de la secrétaire générale Seynabou Touré.

Ndèye Thiaba Ndiaye aura du mal à trouver un autre travail. Femme de ménage de son état, elle a été trainée, hier, devant le juge des flagrants délits de Dakar pour tentative de vol au préjudice de la Compagnie prestige immobilier (Cpi). Chargée de nettoyer les bureaux et de faire la cuisine pour les employés, la prévenue détenait par-devers elle la clé du bureau de la secrétaire générale Seynabou Touré, alors qu’elle n’était pas habilitée pour cela. Ainsi, selon la partie civile, elle aurait subtilisé la somme de 300.000 F au préjudice de cette entreprise. Et pourtant, dans cette société immobilière, bien avant que la mise en cause ne l’intègre, il y a eu bien des cas de vols répétitifs. Hier, face au juge, représentant la société Cpi, Aminata Sall est revenue sur la manière dont elle a appris les faits imputés à la mise en cause. «Nous subissions des vols répétitifs et lorsque nous allions à la police les signaler, les agents nous disaient que nous n’avions pas de preuves. Le jour des faits, elle a attendu le moment de la pause pour ouvrir et s’introduire dans le bureau de Seynabou Touré, où il y avait la seconde caisse de l’entreprise. Et elle était en train de fouiller. Lorsque Seynabou l’a surprise, elle a dit qu’elle cherchait des médicaments», a-t-elle déclaré.

Ndèye Thiaba Ndiaye dément…

Pour sa part, Ndèye Thiaba Ndiaye a réfuté le vol. «C’est le gardien Mouhamed qui m’a un jour donné le jeu de clés en me demandant d’identifier celle dont j’avais besoin quand je suis venue au travail vers 6 heures du matin. Je reconnais certes avoir détenu cette clé, mais je n’ai rien volé. N’ayant plus d’Ibex dans mon sac, je suis allée, ce jour-là, dans le bureau pour le chercher dans l’un des tiroirs, parce que je l’y avais vu pendant que je faisais le ménage. Avant que Seynabou ne m’y retrouve», a-t-elle raconté.

Seynabou Touré : «J’ai une caisse dans mon bureau et j’ai toujours constaté des manquants…»

Des allégations balayées d’un revers de main par Seynabou Touré. «J’ai une caisse dans mon bureau et j’ai toujours constaté des manquants, alors que je prends toujours le soin de la fermer à clé avant de partir. Je l’ai surprise en train de fouiller et quand je lui ai demandé la raison de sa présence là-bas, elle m’a confié qu’elle cherchait de l’Ibex, alors qu’il n’y en avait point. Quand je lui ai demandé de qui elle tenait les clés, elle m’a avoué que c’est le vigile Mouhamed qui les lui a remises. Alors que ce dernier ainsi que les autres vigiles interrogés ont soutenu qu’ils ne lui ont rien donné», a-t-elle affirmé.
Pour les avocats de la société Cpi, Me Ousseynou Ngom a fermement soutenu que la prévenue est coupable de tentative. Parce que, selon lui, il y a eu commencement d’exécution et désistement involontaire. La robe noire, qui a demandé 250.000 F à titre de dommages moraux, a été suivie par Me Amadou Sow qui a abondé dans le même sens. Quant au procureur, il s’est limité à requérir l’application de la loi, vu que les faits sont constants, selon lui. Composée de Mes Diabel Samb et El Mamadou Ndiaye, la défense a sollicité la relaxe au bénéfice du doute. De l’avis de Me Ndiaye, on voudrait imputer les faits à sa cliente alors qu’il a résulté de l’enquête que les clés sont détenues par les vigiles. Cette argumentation n’a pas empêché le juge de la condamner à 2 ans de prison dont 1 mois ferme. Aussi, elle doit payer le montant de 200.000 F à la partie civile.

Fatou D. DIONE
.jotaay.net