Scroll to Top

Yeumbeul : Babacar victime de chantage après avoir été surpris en pleine séance de jambe en l’air

By Mamoune Tine / Published on vendredi, 17 Nov 2017 18:04 / No Comments / 86 views

Plus inconscients et insouciants que Babacar (marié) et Anna (mère célibataire), tu meurs. Tous deux locataires dans un même immeuble, ils ont été surpris par un autre locataire Assane Lo Kane en train d’entretenir des rapports sexuels, comme des animaux, dans un couloir même de l’immeuble. Voulant profiter de cette affaire pour s’enrichir, Assane Lo Kane leur a demandé 600.000 francs, sans quoi il allait les vilipender. Les deux amants inconscients l’ont traduit en justice pour violences et voie de faits, collecte illicite de données à caractère personnel, détention, diffusion et tentative d’extorsion de fonds.

Il n’y a pas plus frivole que le plaignant Babacar , qui a adopté un air typique de gigolo devant le tribunal des flagrants délits de Dakar où il a osé traîner son ami et colocataire Assane Kane Lo. A peine marié et père d’un nouveau-né, Babacar a commencé à tromper son épouse avec Anna , mère célibataire, qui pourrait avoir l’âge de sa maman. Comme un animal, il a eu le culot d’entretenir des rapports sexuels vers 1 heure du matin avec sa copine Anna, dans le couloir de l’immeuble où ils résident tous comme locataires à Yeumbeul.

Hélas, au cours de ces ébats sexuels, Babacar et Anna ont été surpris par le prévenu Assane, qui voulait se rendre dans les toilettes communes. Sans faire de bruit, ce dernier s’est retiré dans sa chambre sans pour autant être découvert. Ainsi, il a appelé le lundi Babacar pour le sermonner sur cet acte répréhensible qu’il venait de commettre tout en enregistrant leur conversation sans l’aviser. Babacar n’a pas cherché à nier, se permettant même de tout déballer sur sa relation avec Anna . Profitant de cette situation pour battre monnaie, Assane a alors menacé de vilipender Babacar sur sa relation adultérine s’il ne lui versait pas 300.000 F Cfa. Et il a demandé le même montant à Anna.
Fatigué de ces menaces, ila saisi les éléments de Yeumbeul d’une plainte pour violences et voie de faits, collecte illicite de données à caractère personnel et tentative d’extorsion de fonds.
Déféré au parquet, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt le 16 novembre 2017.

Devant la barre des flagrants délits où ils ont tous comparu hier, Assane Kane Lo a reconnu les faits comme à l’enquête. «C’était un samedi nuit vers 1 heure du matin. Je me rendais aux toilettes pour faire mes besoins. J’ai surpris Anna qui entretenait des rapports sexuels avec Babacar dans le couloir de la maison commune. Et là, je suis retourné dans ma chambre sans me manifester. Ce n’est que le lundi que j’ai interpellé Assane, le conseillant tout en l’enregistrant avec mon portable à son insu. Je lui ai fait savoir qu’il aurait des soucis avec sa femme si jamais elle venait à l’apprendre. Par contre, je n’ai pas menacé de les vilipender en contrepartie d’un montant de 300.000 F Cfa chacun», a-t-il explicité.
Le plaignant Babacar a bel et bien reconnu la conjonction sexuelle avant qu’il ne soit rabroué par la parquetière. «C’est mon ami et il m’a approché pour me parler des relations sexuelles que j’ai eues avec Anna. Et effectivement, je lui ai dit que les faits qu’il me reprochait sont avérés. Mais, il m’a menacé de diffuser l’enregistrement, pour que cela soit connu de tout le voisinage si je ne lui donne pas cet argent. C’est là que je suis allé porter plainte à son encontre. Je ne demande pas de dommages et intérêts vu que je travaille à la sueur de mon front», a-t-il dit avec dédain.

Cloîtré par la honte, tête baissée, son amante Anna , qui n’a pas nié face aux questions de la défense, a réclamé 300.000 F Cfa de dommages et intérêts devant une salle qui a vociféré. Vu la constance des faits, le procureur a sollicité l’application de la loi, après avoir bien réprimandé le prévenu et les plaignants.

Me Ndiogou Ndiaye de la défense a demandé la clémence du tribunal à l’égard de son client Assane, tout en souhaitant la relaxe sur le délit de tentative d’extorsion de fonds. C’est la même plaidoirie qu’a faite le second conseil. Finalement, le tribunal a relaxé Assane sur l’infraction de tentative d’extorsion de fonds tout en le déclarant coupable du délit de collecte illicite et détention de données à caractère personnel où il a été condamné à 2 ans de prison avec sursis. Aussi, il doit allouer la somme de 300.000 F à Anna pour son préjudice. La Cour a aussi donné acte à Babacar qui ne demande pas de dommages et intérêts.

Fatou D.DIONE (Stagiaire)

jotay.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *