Scroll to Top

Détention de photos compromettantes : Comment un technicien de santé faisait chanter ses victimes

By Mamoune Tine / Published on mercredi, 23 Août 2017 18:22 / No Comments / 85 views

L’affaire qui anime la toile à travers les plateaux télévisés et les réseaux sociaux depuis 2016 a été aujourd’hui transféré devant le juge de tribunal des flagrants délits. Momar Diop, technicien de santé de profession avait aménagé son cabinet  dans la chambre d’enfants de sa maison sis à Ben Tally.

En effet, pour sauver sa peau, le sieur Diop révèle avoir « filmé les filles que je massais à leur insu pour me couvrir au cas où elles m’accuseront de viols ». La victime Oumy Dieng n’était donc pas sa seule cible. Et tout compte fait, Momar Diop a reconnu avoir filmé la nommée Oumy Dieng à son insu mais ne l’a jamais publié via Walf fadjri ni sur les réseaux sociaux.

 

« Ma relation avec Oumy Dieng date de 2010. A cette époque, elle n’était pas encore mariée et elle suivait un traitement pour les taches qu’elle avait au cou. Je reconnais l’avoir filmée mais je ne l’ai jamais mis sur internet. En 2011, on a volé mon portable et mon téléphone qui contenait la carte mémoire où se trouvait les vidéos à caractère pornographique. J’avais même déposé un certificat de perte », argue-t-il pour sa défense.

Revenant sur la publication de la vidéo de Oumy Dieng, le technicien de santé précise : « En 2015, j’ai commencé à entendre des rumeurs sur une supposée vidéo de Oumy Dieng publié sur Walf tv par un certain journaliste nommé Fall sur l’émission petit dej mais ce n’est pas moi qui lui ai donné cette vidéo. Ni à lui ni aux acteurs des réseaux sociaux ».

Quant à la dame Oumy Dieng qui est maintenant mariée à Serigne Abdou Aziz Seye, depuis la diffusion de la vidéos, elle ne jouit plus de ses facultés mentales. Et d’après son mari qui est venu la représenter au tribunal des flagrants délits de Dakar, Oumy Dieng est hospitalisée.

Concernant l’histoire de la vidéo qui implique sa femme, à M. Séye d’expliquer que : « ma femme avait des boutons et elle allait chez Momar Diop pour se soigner. Il lui avait dit qu’il ne pouvait pas la soigner mais qu’il pourrait lui vendre des produits corporels. C’est de là que Momar Dieng a profité de l’innocence de la fille puis qu’il est plus âgé qu’elle, de 35 ans. Au vu de cette vidéo, j’étais en ce moment marié à Oumy, je suis allé directement voir Momar. Et à ma grande surprise, il ne m’a rien dit de concret. Quand je lui ai demandé s’il a violé la fille, il m’a dit non. Mais sur la vidéo, le jour des faits, pour ne pas réveiller de soupçons, il a augmenté la radio à fond. Momar a forcé à trois reprises Oumy qui refusait. N’eut été son téléphone qui sonnait l’irréparable allait se produire. En ce moment ma femme a accouché mais elle n’est plus maîtresse de ses actes.  Oumy est carrément déprimée. Momar à détruit ma famille aux yeux de la société ».

Une affaire qui, pour le procureur, confirme la « culpabilité de Momar Diop. La collecte d’images à caractère pornographique et les publications sont constantes. Et pour toute cause de préjudice confondu, nous demandons une peine d’emprisonnement de 3ans ferme en plus d’une amende de 2millions ».

En attendant d’être fixé sur son sort le 30 Août, Momar Diop regrette durement son geste qui va de la collecte illicite de données à caractère personnel, diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

 

Thioro Sakho 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *