La fille du général iranien Soleimani prédit aux États-Unis des «jours sombres» Fou de Trump, ne pense pas que tout est fini avec le martyre de mon père»

Des milliers d’Iraniens ont envahi lundi 6 janvier les rues de Téhéran pour rendre hommage au général Qassem Soleimani, tué le 3 janvier lors d’une frappe aérienne américaine à Bagdad. Sa fille, présente pour l’événement, a déclaré que la mort de son père apporterait des «jours sombres» aux États-Unis.