Scroll to Top

Meurtre d’Henri Diatta : L’ÉLÈVE HENRIETTE SAMBOU, SA MÈRE ET CIE À UN PAS DE LA MAC DE DIOURBEL

By El Malick Faye / Published on mercredi, 20 Mar 2019 21:40 / No Comments / 150 views

L’affaire d’Henriette Sambou du nom de la lycéenne qui a tué un enseignant à Ndoulo (Bambey) est loin de connaitre son épilogue. Les éléments qui avaient en charge l’enquête ont déjà auditionné toutes les personnes impliquées dans cette affaire. Il s’agit de la présumée meurtrière Henriette Sambou, sa mère, un enseignant et un aide-infirmier. Après avoir été entendu, ils ont été inculpés et déférés au parquet de Diourbel pour des infractions diverses.

La jeune demoiselle en classe de Terminale est accusée de meurtre. Une accusation qui risque d’être fatale pour elle si le parquet suit à la lettre l’enquête préliminaire effectuée par les hommes en bleue. L’enseignant et l’aide-infirmier sont poursuivis pour non-assistance à personne en danger. Quant à la mère de la présumée meurtrière, elle est accusée de deux infractions à savoir non-assistance à personne en danger et exploitation de débit de boissons alcoolisées sans autorisation. Sauf retour de parquet, ils seront placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel, ce mercredi, 20 mars.

Pour rappel, les faits de l’espèce se sont déroulés le dimanche dernier. Ce jour-là, le défunt enseignant et deux de ses amis étaient venus au bar clandestin, géré par la mère de la lycéenne pour prendre des verres. Après avoir bu, l’enseignant, selon des sources, avait commencé à faire des attouchements à la jeune fille. Cette dernière l’avait mis en garde mais, il s’en faisait fi et continuait ses assauts. La fille est, sur ces entrefaites, sortie de ses gonds et lui a planté un couteau à la cuisse. La suite on la connait. Henri Ndiaye décède des suites de ses blessures lors de son évacuation à l’hôpital régional de Diourbel.

EMEDIA

Présumée auteur du meurtre d’Henri Diatta qu’elle avait mortellement poignardé dimanche dernier, à la suite d’une altercation, la lycéenne Henriette Sambou a bénéficié en début de soirée, ce mercredi, d’un retour de parquet.
Idem pour sa mère et les trois autres personnes arrêtées pour non assistance à personne en manger de mort. Ces dernières sont poursuivies pour n’avoir pas porté assistance à Henri Diatta qui est décédé après avoir passé près de quatre heures sur les lieux avant son décès.
Les cinq qui vont passer cette nuit au commissariat de police de Diourbel, feront face à nouveau au procureur de la République, après une première audition ce mercredi. Des sources proches du parquet révèlent que le certificat de genre et les résultats de l’autopsie ont déjà été joints au dossier.

La machine judiciaire est en marche dans l’affaire du meurtre du professeur HenryNdiaye, mortellement poignardé par son élève dimanche dernier à Diourbel. Selon Rfm, les quatre prévenus interpellés suite au drame ont été différés ce mercredi, devant le Procureur de Diourbel.

D’après l’Enquête de la gendarmerie, Henriette Sambou, la fille de la classe de terminal est poursuivie pour meurtre.  Les trois autres prévenus que sont : la maman de la présumée meurtrière, l’enseignant  et élève-infirmier ont été tous retenus pour non assistance à une personne en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.