Scroll to Top

Maty Diop plante un couteau à l’œil gauche de sa voisine Marème Ndiaye pour une affaire de…

By El Malick Faye / Published on samedi, 15 Sep 2018 15:16 / No Comments / 2 views

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES: Maty Diop plante un couteau à l’œil gauche de sa voisine Marème Ndiaye pour une affaire de corde à linge et prend 2 mois ferme

2 mois de prison, c’est la peine que le juge du tribunal d’instance des flagrants délits de Dakar a infligée à Maty Diop. La dame avait planté un couteau à l’œil gauche de sa voisine Marème Ndiaye, au cours d’une bagarre à la Médina. Raison de cet excès : elle a reproché à Marème Ndiaye d’avoir coupé sa corde à linge.
Hier, devant le juge du tribunal d’instance des flagrants délits de Dakar, c’est une véritable histoire de borne-fontaine qui a été jugée. Marème Ndiaye et Maty Diop sont deux voisines qui cohabitent dans une maison sise à la Médina. C’est une banale affaire de corde à linge qui est la source de leur bagarre. La plaignante Marème Ndiaye reprochait à la prévenue Maty Diop d’avoir coupé sa corde à linge où elle devait sécher les habits qu’elle lavait ce jour-là. Ainsi, l’inculpée lui a demandé de l’attendre pour qu’elle lui réponde. Et lorsqu’elle s’est mise à patienter afin qu’on lui serve des explications, Maty a brandi un couteau avec lequel elle l’a poignardé à l’œil gauche. Sur ce, la victime s’est rendue à l’hôpital où le médecin lui a délivré un certificat médical avec une incapacité temporaire de travail de 18 jours. Déférée devant le procureur pour le délit de coups et blessures volontaires, la prévenue a été jugée hier.
Interrogée, Maty Diop a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. «Elle m’a soupçonnée d’avoir coupé sa corde à linge. Ce que je n’ai pas fait. Je ne l’ai pas poignardée lors de la bagarre. Au contraire c’est elle qui m’a mordue sous l’aisselle gauche», s’est dédouanée la native de Tivaouane, âgée de 30 ans.
Tête rasée, la victime Marème Ndiaye, qui s’est couverte d’un foulard pour cacher ses blessures, s’est présentée devant le prétoire avec un œil à moitié bandé. «Lorsque je lui ai reproché d’avoir coupé le fil, elle a saisi un couteau qu’elle m’a asséné au-dessus de l’œil. Et je suis tombée avant qu’on ne me transporte à l’hôpital», a-t-elle narré, réclamant 50.000 F pour les frais de ses ordonnances.
Faisant ses réquisitions, le procureur Aliou Dia n’a pas manqué de fustiger leurs comportements avant requis l’application de la loi à l’encontre de la prévenue. «Qu’il vous plaise oui ou non, vous allez vivre en paix sinon la prison vous attend», a ajouté le juge qui, en rendant son verdict, a condamné Maty Diop à 2 mois de prison ferme et au paiement à Marème Ndiaye de la somme de 50.000 F pour son préjudice. La condamnée de demander au juge : «Et moi qu’elle a mordue je fais quoi ?», a-t-elle pesté. En réplique, le juge lui a suggéré de porter plainte et de produire un certificat médical pour pouvoir réclamer quoi que ce soit.

Fatou D. DIONE

jotaay.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.