( 07 Photos ) Nafi Thiam en toute humilité: J’en suis encore très loin »

Nafi Thiam en toute humilité: « Le record du monde? J’en suis encore très loin »Le Jour-J approche pour les nombreux athlètes belges qui ont obtenu leur ticket pour Berlin. Les championnats d’Europe d’athlétisme débuteront le 6 août dans le Stade Olympique de la capitale allemande. Plus grand espoir de médaille belge, Nafissatou Thiam devra elle patienter jusqu’au jeudi 9 août pour entrer dans sa compétition. Mais ses ambitions sont déjà bien aiguisées.A quelques jours de l’ouverture de l’événement de l’année pour tous les athlètes européens, Nafi Thiam, sur qui repose la majorité des espoirs de titre continental belge, se confie à l’IAAF. Et elle se sent prête à relever le défi. « Oui je pense que je le suis. J’ai bien travaillé et je pense (j’espère) que je vais arriver à Berlin à mon meilleur niveau. Ça a toujours été mon objectif d’arriver à mon meilleur niveau pour les championnats d’Europe. »Championne olympique et du monde en titre, Thiam sera évidemment la grande favorite de l’heptathlon qui débutera le jeudi 9 août pour se clôturer le vendredi 10. Mais ne comptez pas sur la Namuroise pour fanfaronner. Au contraire. « L’objectif, c’est la médaille évidemment, je sais que j’en suis capable, mais je sais aussi que je ne suis pas la seule à en être capable. Tout le monde veut une médaille. Tout le monde va se battre pour y arriver. J’essaye toujours de faire de mon mieux. Je donnerai le meilleur de moi-même. Je n’ai pas de regrets à la fin d’un championnat. Je fais le maximum pour être aussi difficile à battre que possible. »Surtout, la championne olympique de Rio refuse de se mettre une pression supplémentaire sur les épaules. « On verra juste ce qu’il va se passer. Je sais que j’ai fait tout ce que j’avais à faire, j’ai travaillé toute la saison, je donnerai tout simplement le meilleur de moi-même sur la piste et voilà », conclut-elle avec la simplicité qu’on lui connaît.Après avoir amélioré ses records personnels à la hauteur, à la longueur et au lancer du poids, Nafissatou Thiam pense-t-elle avoir atteint son meilleur niveau? Certainement pas. « Je pense que je peux toujours faire mieux. Serai-je encore capable de reproduire les performances précédentes et améliorer mon record personnel? On ne peut jamais vraiment savoir. Mais c’est pour ça que je travaille tous les jours. Si je pensais avoir atteint mon maximum, j’aurais déjà arrêté. Il n’y a aucun intérêt à continuer si tu penses que tu ne peux plus t’améliorer. »

Avec un record personnel à 7013 points, la Namuroise est encore à distance d’un éventuel record du monde, toujours détenu par Jackie Joyner-Kersie (7291), et elle en est consciente. « Je ne sais pas franchement (si je pourrai le battre). J’en suis encore très loin et donc je n’y pense pas pour l’instant. Si je m’en rapproche un jour, pourquoi pas? Mais je pense que c’est mieux d’y aller étape par étape. » Et la prochaine étape justement, ce sont les championnats d’Europe de Berlin: avec une médaille autour du cou et un record d’Europe à la clé? Au vu de ses performances à Götzis en juin dernier, tous les espoirs sont permis